Portrait de Laurent Celeguegne, préventeur sécurité au profit des autorités portuaires du port autonome de San Pedro (PASP), en Côte d’Ivoire

0
320
Portrait de Laurent Celeguegne, préventeur sécurité
Portrait de Laurent Celeguegne, préventeur sécurité

WECAPS s’inscrit dans une démarche d’accompagnement des autorités du PASP dans le domaine de la sécurité. Signe fort de cet engagement, il a été décidé la mise en place d’un préventeur-formateur Laurent Celeguegne pour une période de plusieurs mois. Laurent Celeguegne a passé trente années au sein du Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille et est également membre de l’association Baroudeur Massillia Pompiers du Monde qui assure des missions humanitaires à l’internationale. Aujourd’hui, s’il a été recruté par Expertise France pour assurer cette mission c’est parce que sa grande connaissance du domaine portuaire, ainsi que des interventions pour sinistres à bord de navires et de leur environnement, s’inscrit parfaitement dans le cadre du projet WeCAPS. Il répond aux questions de Marion Piccio, experte communication du projet.

 

Marion Piccio: Votre CV est impressionnant et votre parcours professionnel l’est tout autant. Est-ce que vous pouvez nous en dire plus sur votre carrière justement et ce qui vous a poussé à travailler pour le projet WeCAPS ?

Laurent Celeguegne: Ancien militaire de la Marine Nationale, j’ai exercé au Bataillon de Marins Pompiers de Marseille pour lequel j’ai travaillé pendant 30 ans. En tant que marin et pompier, j’ai une double compétence de sécurité civile couplée à une expérience maritime. J’ai donc une grande expérience du terrain avec plus de 20 ans comme soldat du feu et secouriste, avec de nombreuses interventions à mon actif dans les domaines du secours à personne, des feux urbains, feux de forêts, et interventions à bord des navires.  Depuis plus de 10 années je suis également formateur avec un large spectre de compétences pédagogiques (école de secourisme / Centre entrainement BMPM / centre antipollution etc. ). Il m’est apparu évident de me positionner sur le poste d’expert-préventeur pour le Port Autonome de San Pedro afin de pouvoir participer au renforcement de cette structure africaine en plein développement.

 

MP: Et votre parcours ne s’arrête pas là ! vous avez effectué de nombreuses missions à l’internationale, notamment grâce à l’association Baroudeur Massillia Pompiers du Monde. Pourquoi avoir intégrer l’association, quelles étaient vos motivations ?

LC: Ayant passé trente années au sein du Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille, j’ai toujours été passionné par les expériences internationales. Je suis en effet membre de l’association Baroudeur Massillia Pompiers du Monde qui assure des missions humanitaires à l’étranger. Grâce à eux, je me suis investi énormément dans l’humanitaire, les œuvres caritatives et la coopération internationale : de la formation aux gestes de secours auprès des populations locales de forêt amazonienne, en Amérique latine au Pérou, au renforcement de systèmes de protection civile dans plusieurs pays du continent africain, comme le Sénégal et la Côte d’Ivoire. J’ai soif d’aventures et la passion de transmettre mes connaissances mais c’est avant tout le métier de marin-pompier m’a donné des compétences que j’ai pu partager tout aussi bien sur le plan humanitaire que professionnel.

 

MP: Avec WeCAPS – Western and Central Africa Port Security – qui contribue à renforcer la sécurité et la sûreté des ports d’Afrique de l’Ouest et centrale, vous allez travailler pour le port autonome de San Pedro (PASP) en Côte d’Ivoire. Quelle est votre mission et quelles sont les actions que vous allez mener sur place dans le cadre du projet ?

LC: En lien avec les experts sécurité – gestion de crise du projet WeCAPS, Samuel Champon et Fabrice Tollari, je vais mettre en œuvre le plan des actions de sécurité prévus pour le PASP, port en pleine mutation avec une montée en puissance des activités économiques et donc une diversification des risques à venir qui nécessitent d’être anticipés. Je suis basé sur place donc en pleine immersion ! Cette occasion va me permettre d’accompagner directement le port au quotidien dans un rôle de conseil mais également de formateur de formateurs. Pendant plusieurs mois en fonction au sein du Port de San Pedro je vais les accompagner dans les domaines de la prévention, prévision OPS (plans d’urgence, de la préparation à l’intervention).

——————————————————————————————————

Compte tenu des enjeux sécuritaires croissant dans le Golfe de Guinée, l’Union européenne, à travers le projet européen WeCAPS mis en œuvre par Expertise France, a fait le choix d’envoyer sur place un expert de terrain expérimenté pour accompagner pendant six mois les autorités du Port Autonome de San Pedro afin de relever les nouveaux défis liés à la sécurité. Ses missions en tant que « préventeur sécurité au profit des autorités portuaires du port de San Pedro » s’inscrivent dans l’accompagnement de mise en œuvre des actions de protection civile du projet au profit des acteurs portuaires de Côte d’Ivoire.

Article précédentLe chiffre d’affaires du PAD augmente de 9,418 milliards (14,35%) en 2020
Article suivantLe port en eau profonde de Kribi en vitrine, à l’occasion de la 3ème édition du Forum africain des ports à Douala

LAISSER UNE RÉPONSE

Saisissez votre commentaire, s'il vous plait !
Entrez votre nom ici, s'il vous plait