Ports : comment Bolloré fait passer Tema, Pointe-Noire et Conakry au vert

0
294
Bolloré Afrique

Le groupe français a lancé en 2019 un label pour réduire l’impact sur l’environnement de ses terminaux portuaires et activités logistiques. Premier bilan de cette démarche, traduisant une tendance de fond dans le secteur, en Afrique de l’Ouest.

Réduire les émissions de gaz à effet de serre de 70 % : c’est l’objectif fixé par l’Organisation maritime internationale (OMI) pour les ports d’ici à 2050. Malgré l’absence actuelle de contraintes légales, les opérateurs anticipent. C’est notamment le cas de Bolloré Ports qui, avec le label « Green Terminal » lancé en 2019, note sur 100 la conformité environnementale des infrastructures qu’il opère. Un processus réalisé avec l’appui du cabinet Bureau Veritas.

Lire la suite de l’article sur le site de Jeune Afrique >>>

Article précédentPort Autonome de Pointe-Noire: formation à la gestion de crise dans l’enceinte portuaire
Article suivantLa maîtrise de l’ISPS, au menu d’un séminaire ouvert à Dakar